The Potent Simplicity of Donald Trump

Publié 4 mars 2016 par Marc
Catégories : Crise

Thank you for this insightful post. Actually, political speeches have been analyzed to find what makes some successful and other less, and it always comes around the simplicity of the words, the length of the sentences and the use of repetition.

Whether we like Trump or not, he genuinely understands the word demagogy and how to explain complex problems through simple words. And I think we can use these techniques when we want to have a maximum impact with a large audience.

Of course, if the audience is only composed of scholars, it will backfire, but in a vast majority of the cases, it will work tremendously right. We should never underestimate the power of simplicity.

Manner of Speaking

As election year 2016 rolls along in the United States, we can no longer ignore the very real possibility that Donald Trump will be the Republican nominee for President. I did not think that American politics could get much more bizarre, but this election cycle has proven me wrong.

As Trump’s support grows and as the Republican establishment’s conniptions over his popularity become more violent, it occurred to me that I have been remiss in not taking a closer look at his speaking style on this blog. So I am rectifying the situation.

Even if you share my opinion that many of Trump’s statements are repugnant, juvenile or just plain incoherent, there is no denying his ability to captivate and persuade a large segment of the population. There is much that could be said about Donald Trump’s speaking style but in this post I want to focus on one thing that he does very…

Voir l’article original 798 mots de plus

Publicités

Changement d’hébergement pour ce blog…

Publié 5 janvier 2009 par Marc
Catégories : Crise

turbulences à craindre… Merci de votre patience…

Un p’tit coup de pub … optimiste …

Publié 5 janvier 2009 par Marc
Catégories : Contrôle, objectifs

Tags: , , , ,

Merci Jean pour ce nouveau blog et pour ta vision des choses… Je te cite, car cela résume bien ma philosophie de la vie et donc celle qui sous-tend l’existence de ce blog (et certainement du tient) :

  • délogez l’excusologue qui sommeille en vous – je renchérirai en disant que je préfère une erreur à une excuse. On apprend d’une erreur, on n’apprend rien d’un excuse (voir le chapeau de ce blog : il n’est de rédemption que dans l’action…et qui dit action, dit erreur, correction d’erreur, puis succès)
  • Si vous pensez que tel projet est possible, il le sera – là encore, tu es ce que tu crées, ou tu deviens ce à quoi tu penses. Cela nous ramène à mon précédent billet sur les bonnes résolutions. Ecrivez vos objectifs, croyez-y et tenez bon (et agissez sans relâche) – Si vous voulez un exemple de « fou » qui a cru à ses projets et a vécu une vie d’une richesse incroyable, je vous conseille les livres de Bernard Moitessier et cette citation de lui : « Tout ce que les hommes ont fait de beau et de bien, ils l’ont construit avec leurs rêves… »
  • Si vous pensez en revanche que votre projet est voué à l’échec, il le sera aussi – Il est crucial pour tout projet d’y croire dur comme fer, d’en être enthousiaste et passionné et d’affronter courageusement tous les obstacles. Ne vous arrêtez pas au premier coup dur. Prenez exemple sur vos enfants (si vous en avez) ou ceux de vos amis qui ont appris le vélo : il a fallu plusieurs chutes pour savoir pédaler correctement. Quelle fierté ensuite de faire du vélo. Il en va de tous les projets comme du vélo. Je ne connais personne qui n’a pas chuté plusieurs fois avant de voir un projet qui lui tenait à coeur se réaliser (parfois au centuple de ses espérances).

Sur ce, je te souhaite un grand succès mon ami. Tu m’as donné la pêche pour la soirée (après une journée de travail plus qu’éprouvante pour les nerfs et l’optimisme)… Merci.

Les (bonnes ?) résolutions du nouvel an

Publié 3 janvier 2009 par Marc
Catégories : Contrôle, objectifs

Tags: , ,

J’en parlais dans le précédent billet succinctement. Le nouvel an est propice aux promesses que l’on fait aux autres, mais surtout à soi-même, les fameuses résolutions. La plupart de ces résolutions tombent dans les oubliettes dans les semaines, voire les jours qui suivent. Pour une simple raison : ce ne sont que des résolutions, alors que ce devrait être des objectifs à atteindre. Si cette année, vous voulez tenir vos résolutions, je vous propose de les écrire sous forme d’objectifs à atteindre.

Les anglo-saxons ont un acronyme pour décrire un bon objectif : SMART

  • Specific = Spécifique
  • Measurable = Mesurable
  • Agreed = Accord
  • Realistic = Réaliste
  • Time = Temps 

Je vous en propose un purement français : FERME (car un il faut tenir ferme pour réaliser ses objectifs et tenir ses promesses) :

  • Fin – tout objectif doit avoir une date de fin, au-delà de laquelle l’objectif doit être réalisé
  • Excitant – un objectif doit vous exciter, vous donner la pêche
  • Réaliste – inutile de vous fixer comme objectif de perdre 20 kilos en une semaine, fixez-vous un objectif que vous savez pouvoir atteindre, avec quelques efforts cependant
  • Mesurable – c’est l’élément grâce auquel vous saurez que l’objectif est atteint, l’élément de mesure
  • Evident – l’objectif doit être clair, spécifique, incontestable, exprimé par des mots et des phrases simples

Je vous propose donc de prendre une feuille de papier (ou votre ordinateur si vous possédez une imprimante) et d’écrire vos résolutions pour la nouvelle année sous forme d’objectifs FERME. Vous pouvez pour certain rajouter un sixième élément, une Récompense. Si vous atteignez un objectif, faites-vous plaisir, offrez-vous un cadeau, même petit, même symbolique.

Pour vous aider, voici quelques objectifs non FERME en première version, puis en version FERME:

  • Arrêter de fumer – Pas FERME
  • Le 15 février prochain, j’aurais arrêté de fumer. D’ici là, je vais réduire toute les semaines ma consommation d’un paquet et je vais chercher et décider de la méthode qui me permettra de tenir au-delà du 15 février
  • Perdre du poids – Pas FERME
  • Le 1er mai prochain, j’aurais perdu 20 kilos. Je vais appliquer la méthode XYZ, arrêter tout de suite d’acheter des barres chocolatées au distributeur et aller avec ABC une fois par semaine à la salle de sport. J’averti ma famille et mon médecin de ma décision cette semaine, afin qu’ils m’aident à atteindre cet objectif.
  • Rentrer tôt du bureau pour jouer avec les enfants – Pas FERME
  • A compter du 5 janvier, je vais quitter le bureau 2 fois par semaine à 17 heures. J’en discute avec mon chef le 5 janvier pour convenir de cette règle et d’en analyser l’impact. J’utiliserai le temps gagner exclusivement pour jouer avec mes enfants et passer du temps avec mon conjoint.

Facile ? Un peu mon n’veu… Sans frimer, j’ai arrêté de fumer il y a 6 mois maintenant, sans rechute. Je fais toujours entre 70 et 75 kilos pour 1m85, et je quitte le bureau 2 fois par semaine à 17 heures, pour diner avec les enfants et passer un bon moment avec eux.

Tout est question d’objectifs. Les miens sont en permanences sur mon bureau (électronique). Mes temps à la salle de sport sont dans mon agenda, comme celui de mes départs à cinq heures. Donc écrivez vos objectifs, imprimez-les, distribuez-les à votre conjoint et à vos enfants, collez-les à un endroit où vous pourrez les voir tous les jours (le frigo par exemple) et surtout, surtout, surtout, barrez les objectifs que vous avez atteints !

Si vous avez des doutes sur un objectifs et sur son côté FERME, envoyez-le moi par email. Je vous donnerai un coup de main pour le réécrire ci besoin est. Mais deux choses : agissez maintenant et prenez le contrôle de votre vie ! Encore Bonne Année 2009 et que tous vos objectifs se réalisent !

Bonne et heureuse année 2009 !

Publié 2 janvier 2009 par Marc
Catégories : Crise, Euro, objectifs, Relance

Tags: , , ,

Merci à tous ceux qui passent par ce blog (et y reviennent). 2009 a commencé et tous les Cassandre de reprendre en coeur que 2009 va être horrible. Elle ne sera horrible que si vous le décidez, pas si les médias vous le ressassent au nauseam. Il y aura plus de raisons de se réjouir cette année que de raisons de pleurer. Le président Sarkozy prédit un année difficile et il est dans son rôle de préparer l’opinion à des décisions difficiles et impopulaires. Mais c’est son ses voeux prononcés le 31 décembre 2008, c’est du passé et considérons-le comme tel.

Alors que s’est il passé de réjouissant depuis le 1er janvier 2009 à 0h00?

et le meilleur est sans doute à venir. C’est pourquoi je vous souhaite une excellente année 2009. Quelle vous apporte joie, prospérité et une pleine santé !

Nous allons nous retrouver tous les jours ou presque pour approfondir et mettre en pratique votre plan de développement et faire fi de cette crise dont tout le monde parle, et qui reste une fantastique opportunité de changement.

On parlait de manipulation…

Publié 30 décembre 2008 par Marc
Catégories : dollar, Média

Tags: , , , ,

Je viens de tomber sur l’article le plus sombre de tous ces derniers jours: No Growth in China and Other Outrageous Prophecies. Pour ceux qui ne parlent pas l’anglais, voici les 10 prophéties pour 2009 :

  1. La révolution en Iran
  2. Le brut à 25$ (ce qui entraîne le 1.)
  3. Le S&P 500 à 500 points (il est à fin décembre à 880 et a perdu 40% de sa valeur en un an)
  4. L’Italie abandonne l’Euro
  5. Le Dollar Australien s’écroule face au Yen
  6. Le Dollar US revient à la parité de l’Euro, puis redégringole
  7. La croissance chinoise à 0%
  8. Les monnaies de l’Europe de l’Est s’écroulent
  9. Le prix des commodités s’écroule
  10. Le Yen devient la monnaie de référence

Que du bonheur ! Quelle belle année 2009 ! A vite oublier !

Règle numéro 2, la suite…

Publié 27 décembre 2008 par Marc
Catégories : cash, Contrôle, crédit, Crise, investir

Tags: , , , ,

Revenons quelques instants sur la comparaison emprunt et achat cash. En fait, si vous voulez juste disposer de 20 000 Euros pour vous acheter votre voiture au bout de 6 ans, il faut en fait que vous économisiez 260 Euros par mois (sur un livret A à 2,5%), soit 62 de moins que si vous deviez rembourser un emprunt, c’est-à-dire 744 euros par an.

En faisant ainsi travailler votre argent pour vous, il vous le rend ! Jusqu’à 744 Euros par an, tous les ans pendant 6 ans ! Soit un écran plasma 42 pouces, un ordinateur portable, une semaine de vacances au soleil, un joli cadeau pour votre moitié ou un don à une ONG.

Réfléchissez bien à ce que vous préférez ! Payez votre banquier ou profitez de votre argent ?

La règle générale, indiquée précédemment, est de recourir à l’emprunt uniquement pour des biens qui permettent de gagner de l’argent ou dont la valeur a des chances de s’apprécier. Mais là encore, il faut raison garder : les arbres ne montent pas au ciel.

Petite parenthèse, car c’est ce qu’on crut des millions d’américains qui se sont endettés au-delà de leur capacité à rembourser. Ils l’ont fait car ils ont crus des bonimenteurs qui leur disaient que le prix de leur maison augmenterait et leur permettrait de revendre le cas échéant. Malheureusement, le marché s’est retourné et la possibilité de revendre s’est évaporée. Confronté à l’impossibilité de rembourser, leur maison a été saisie. Triste, mais sans appel.

Donc les arbres ne montent pas au ciel. Ne croyez pas les promesses de rendement miracles ! Les seuls qui les tiennent vraiment sont le loto et le casino, mais ce sont deux jeux et pas des investissements. Je reviendrai plus tard sur le long terme, car c’est à long terme que les meilleurs rendements ce font en toute sécurité (ou presque). Demandez à Warren Buffet. Il a construit sa fortune sur ces placements à long terme. Et ce n’est certainement pas pour faire un aller-retour qu’il vient de rentrer au capital de General Electric.

Revenons sur le cash et les emprunts, avec un focus sur vos cartes de crédit. Il faut bien différencier carte de crédit et carte de paiement. Une Visa ou une Master Card, en France en tout cas, sont généralement des cartes de paiement à débit immédiat ou à débit différé. Cela signifie que si vous payez 100 euros avec votre carte, soit votre compte est débité tout de suite, soit il l’est à la fin du mois. Dans le premier cas, c’est direct et simple, dans le second, il convient de bien gérer sa trésorerie (c’est-à-dire son cash disponible) pour éviter de se retrouver à découvert à la fin du mois.

Si vous avez des cartes de crédit ou des crédits à la consommation, faites vous un devoir de les rembourser au plus vite. L’objectif est de revenir liquide rapidement et d’arrêter de payer les organismes financiers. Cela va sans doute nécessité quelques efforts, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Vous avez compris je l’espère le prix de vos crédit avec l’exemple précédent. Ceci étant, si je le faisais avec les taux de crédit à la consommation, cela serait encore plus éloquent. Car on ne parle pas de 5% de taux annuel, mais de 10%, voire plus.

Retenez cette maxime : « arrêtez de travailler pour de votre argent, faites travailler votre argent pour vous! ». Je l’ai lu pour la première fois dans le livre de Robert Kiyosaki, Père riche, père pauvre. Et depuis, elle ne m’a jamais quittée. Je vous conseille la lecture de ce livre si vous voulez changer votre point de vue sur l’argent et sur son rapport à la vie.

Dans la suite à venir sur cette deuxième règle, je reviendrai sur les économies et sur pourquoi et comment en faire. En attendant, profitez-bien des fêtes…